Skip to main content
crypto-covid

Analyse des cryptomonnaies et du COVID-19 : Comment la crise du coronavirus a clairement plaidé en faveur des cryptomonnaies

29 Déc. 2020

L'apparition du nouveau coronavirus, ou COVID-19, est devenue l'événement déterminant de 2020, affectant tous les niveaux de vie alors que les autorités nationales luttent pour contrôler la pandémie mondiale. Les effets sur les marchés financiers ont été dramatiques et sévères. Mais, pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies, il y a un bon côté.

Le coronavirus a mis en évidence la faiblesse des instruments financiers traditionnels, alors que les cryptomonnaies se sont avérées étonnamment résilientes. En conséquence, le BTC et d’autres cryptomonnaies ont vu leurs valeurs d’investissement augmenter et ont bénéficié de plus de tentatives pour leur intégration dans la vie courante.

Les pertes de la finance traditionnelle ont été les gains des cryptomonnaies

Le COVID-19 a mis un frein aux lignes d'approvisionnement et a vu de nombreuses industries réduire frénétiquement les coûts, licencier leurs employés, et par conséquent exercer une pression énorme sur les émetteurs de monnaie fiat pour imprimer, emprunter et dépenser leur argent afin de sauver leurs infrastructures de santé et économiques. Cela signifie l'inflation et la dévaluation des monnaies fiduciaires : une classe d'actifs que les investisseurs ne manqueront pas de fuir.

Même le tout puissant dollar américain, la monnaie de réserve mondiale, a souffert des mesures d’assouplissement quantitatif de la Fed au point que le fait de détenir des USD fournit zéro ou même des retours négatifs.

En période tumultueuse comme celle-ci, les investisseurs fuient généralement vers les valeurs refuges : des instruments qui tendent à être détachés du marché en général, comme l'or.

Et parce que les monnaies numériques ne présentent pas le même comportement de marché que les monnaies fiduciaires, les investisseurs ont également afflué vers les cryptomonnaies, allant même jusqu’à appeler le BTC « l’or numérique », étant donné qu’il n’a que peu de corrélation avec le marché dominant. Ce n'est pas tout, bien que certaines fonctionnalités du bitcoin et d’autres cryptomonnaies – telles que le fait d’avoir un approvisionnement fixe et aucune autorité centrale de contrôle – en font une option à l’épreuve de l’inflation en cette période de réduction du PIB mondial.

Le bitcoin, la cryptomonnaie originale, a connu un grand essor au cours de l'année de la pandémie et est actuellement à environ 26 000 USD. Mais cela n' pas été simple. En mars dernier, la cryptomonnaie la plus élevée par capitalisation boursière a même chuté en dessous de 6 000 $. Mais à long terme, il semble que les tendances sont haussières, car la cryptomonnaie originale termine l'année sur un triomphe.

Plusieurs poids lourds de la finance se sont déplacés vers la cryptomonnaie en 2020, et le COVID-19 et le dollar faible ont été un moteur direct. Par exemple, MicroStrategy, une entreprise milliardaire cotée en bourse, a investi 250 millions de dollars de ses réserves de trésorerie dans le bitcoin en juillet, le PDG Michael Saylor déclarant, « Il ne serait pas prudent de continuer à détenir une grande part en dollars pour notre stratégie de la trésorerie. » JPMorgan rapporte que les institutions achètent trois fois plus de BTC qu'au cours du trimestre précédent. De même, Raoul Pal, ancien gestionnaire de fonds de Goldman Sachs, a déplacé 25 % de son portefeuille vers le bitcoin après la pandémie. Un CIO chez BlackRock a annoncé sur CNBC que BTC « pourrait prendre la place de l'or dans une large mesure » et un analyste chez Citi a projeté que bitcoin pourrait atteindre 318 000 $ à la fin 2021.

Selon une enquête effectuée par le gestionnaire d'actifs Fidelity Investments, 80 % des 800 investisseurs institutionnels européens et américains qui y ont participé ont déclaré que les actifs numériques semblent prometteurs, avec un tiers de ces investisseurs possédant déjà des cryptomonnaies. Ria Bhutoria, directrice de la recherche de Fidelity Digital Assets, a déclaré que plus d'investisseurs américains détiennent désormais des actifs numériques, avec 27 % de cette année par rapport à 2019 où seulement 22 % des portefeuilles des investisseurs comprenaient une dimension numérique.

Adoption généralisée par les individus et les institutions

Le monde est déjà en bonne voie de devenir de plus en plus numérisé, et le monde de la finance ne fait pas exception. Dans l'année du confinement, de la distance sociale et du travail à distance de plus en plus d'entre nous se tournent vers des solutions numériques pour les paiements, les finances personnelles, et même les investissements. Selon les recherches du groupe deVere, la pandémie de COVID-19 a alimenté une augmentation de 72 % de l'utilisation des applications fintech en Europe en raison de l'adaptation aux conditions de travail à distance. Les investisseurs particuliers participent également à la course au numérique par rapport à la monnaie fiduciaire, s'amassant vers des applications de trading de cryptomonnaies modernes conviviales telles que StormGain.

Un système financier numérique a besoin d'un back-end robuste pour rendre les transactions rapides, sécurisées et rentables. Les Altcoins qui se concentrent sur les solutions basées sur la blockchain (contrats intelligents, dApps) pour les systèmes financiers existants (prêts, hypothèques, transactions commerciales, etc.), sont bien placés. Dans ce cas, il existe de nombreux altcoins, tels que Stellar lumens et YFI, qui offrent ces solutions.

De nombreuses banques et institutions financières se tournent vers des solutions blockchain pour les transferts transfrontaliers, en particulier avec des plateformes de cryptomonnaies qui sont ouvertes à la collaboration avec les régulateurs financiers. D’un autre côté, que ce soit la proposition de la loi sur la cryptomonnaie américaine 2020, le yuan numérique de la Chine, ou la régulation des cryptomonnaies par la Russie des pays grands et petits arrivent cette année sur le territoire des cryptomonnaies, stimulé par l'importance accrue des cryptomonnaies pendant la pandémie de coronavirus.

Alors qu'il reste à voir quel sera l'impact des futures réglementations et des actifs numériques de l'État, la crise du COVID-19 a prouvé une chose : la cryptomonnaie est là pour durer, et est en fait sur la bonne voie pour devenir une partie centrale de l'économie mondiale comme jamais auparavant. Cela est notamment dû à la résilience extraordinaire du BTC face aux turbulences du marché, mais aussi grâce à l’utilité croissante de la blockchain en matière d’innovation financière.

Bienvenue dans STORMGAIN - la plateforme de trading de cryptomonnaies !

Tradez avec un multiplicateur allant jusqu'à x200