Skip to main content

La SEC bloque la cryptomonnaie de Telegram (TON) «vendue illégalement»

16 Oct. 2019 2 min read
La SEC bloque la cryptomonnaie de Telegram (TON) «vendue illégalement»

Les ambitions cryptos de Telegram pourraient être compromises à cause d'une ordonnance d'interdiction d'urgence obtenue par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis contre le Telegram Group et sa filiale Telegram Open Network (TON). Cela, du moins pour le moment, met un frein à l'offre de jetons numériques de 1,7 milliard de dollars.

Participez à une tombola pour gagner des billets

Telegram Open Network a offert ses propres jetons numériques, appelés Grams, à prix réduit aux acheteurs initiaux. 39 acheteurs américains représentent plus d'un milliard des 2,9 milliards de Grams déjà vendus. TON s'est engagé à lancer sa blockchain et à livrer les Grams d'ici le 31 octobre 2019, mais cela semble de moins en moins probable.

Lutte contre la cryptomonnaie: les jetons numériques ne sont pas au-dessus de la loi

La SEC prétend que les Grams sont des titres et que Telegram a violé le Securities Act de 1933 en omettant d'enregistrer l'offre et la vente des jetons. Dans une déclaration, la codirectrice de la Division de la mise en application de la SEC, Stephanie Avakia, a précisé que l'ordonnance d'urgence visait à « empêcher Telegram d'inonder les marchés américains de jetons numériques qui, selon nous, ont été illégalement vendus ». 

La SEC déclare en outre que les entreprises ne peuvent pas tenter de contourner les lois fédérales simplement en appelant leur produit une cryptomonnaie ou un jeton numérique et que Telegram n'a pas respecté ses responsabilités de divulguer des informations sur le jeton et ses opérations.

Telegram «surpris et déçu»

Dans une lettre aux investisseurs, Telegram a exprimé sa surprise face au procès de la SEC, soulignant qu'elle avait coopéré avec la SEC au cours des 18 derniers mois :

« Nous avons été surpris et déçus que la SEC ait choisi de porter plainte dans ces circonstances, et nous ne sommes pas d’accord avec la position juridique de la SEC »

L’ordonnance d’interdiction de la SEC quelques semaines seulement avant son lancement fait craindre qu’avec les jetons émis avant le 31 octobre, le marché américain puisse devenir un dépotoir pour les jetons TON avant que les investisseurs ne soient correctement informés.

Les cryptomonnaies de Telegram sont-elles au point mort?

Telegram a déclaré qu'il tentait de résoudre la situation « y compris, mais sans s'y limiter, d'évaluer l'opportunité de retarder la date de lancement ». Telegram et la SEC pourraient s'entendre, mais le lancement symbolique sera probablement retardé.

En cas d'échec du lancement, un document divulgué censé être l'accord d'achat de l'ICO pour Gram indique que Telegram devrait rembourser les 1,7 milliard de dollars des acheteurs américains. Cependant, la SEC n'a compétence qu'aux États-Unis et ne peut que compliquer, mais pas empêcher, TON d'opérer sur d'autres marchés si Telegram procède sans l'approbation de la SEC.

Tags

Échange BTC

Mining icon
Vous voulez des bitcoins gratuitement ?

Essayez notre Bitcoin Cloud Miner et obtenez des récompenses cryptos supplémentaires en fonction de votre volume de transactions immédiatement après votre inscription. Aucun dépôt requis.

Commencez à miner

Mining icon
Vous voulez des bitcoins gratuitement ?

Essayez notre Bitcoin Cloud Miner et obtenez des récompenses cryptos supplémentaires en fonction de votre volume de transactions immédiatement après votre inscription. Aucun dépôt requis.

Commencez à miner

Bienvenue dans STORMGAIN - la plateforme de trading de cryptomonnaies !

Tradez avec un multiplicateur allant jusqu'à x200